En chemin avec François Fédier

sam18Déc10 h 45 min- 13 h 00 minEn chemin avec François FédierProjection en avant première du film de Bruno Venzal Region: Paris Ouvert à tous

Quand ?

Samedi 18 décembre 2021 de 10h45 à 13h00

Où ?

Cinéma du Panthéon

13 Rue Victor Cousin, 75005 Paris

Renseignements

Bruno Venzalbrunovenzal@icloud.com

En chemin avec François Fédier

Philosophies.tv & L’École de méditation

 

Vous convie à la projection EN AVANT PREMIÈRE du film de Bruno Venzal

 

Samedi 18 Décembre 2021 à 10h45
Cinéma du Panthéon – 13 Rue Victor Cousin, 75005 Paris

avec Philippe Arjakovsky, Fabrice Midal et Bruno Venzal

 

 

Cette projection exceptionnelle est ouverte à toutes et à tous, aux ami·e·s, aux ami·e·s des ami·e·s… mais aussi à tous les ami·e·s de la philosophie qui par un heureux hasard recevront cette invitation. Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire sur le lien ci-dessous/ci-contre

 

 

Un jour de ma vie, j’ai bien entendu un ami me dire : « On était déjà des amis, avant même qu’on se connaisse »   (François Fédier)

 

Comment est né ce film ?

 

J’ai rencontré François Fédier en 2007, après que Fabrice Midal m’ait proposé de publier son très beau texte intitulé : « Voix de l’ami ». Il se dégageait de la façon d’être de François une chose qui m’était auparavant inconnue : il m’offrait la possibilité d’un espace commun où être ensemble. Cela rendait les moments passés en sa compagnie uniques et délicieux.

 

Dés 2009, je commençais à filmer les séminaires de philosophie qu’il enseignait dans L’École de méditation. Il avait pris sa retraite de l’éducation nationale dix ans auparavant. Il était complètement libre, comme un musicien de Jazz, capable d’improviser tout en revenant à son thème avec dextérité.

 

En 2014 Je lui proposais de réaliser un documentaire dans lequel nous prendrions tout notre temps pour parler de sa vie et de son travail. Je lui posais aussi les nombreuses questions que j’avais sur ce trio philosophique qu’avait été Heidegger, Beaufret et Fédier. François fût l’élève de Jean Beaufret, introducteur de Martin Heidegger en France et c’est par son intermédiaire que François devint rapidement l’un des plus proches étudiants de Heidegger, chargé de la traduction et de la publication de l’œuvre complète.

 

Quand je lui proposais ce projet de film, il n’hésita pas une seconde : « Je suis d’accord mais à une seule condition : si l’un d’entre nous veut arrêter à n’importe quel moment, il peut le faire sans avoir à s’en expliquer ».

 

Quelques jours plus tard, nous commençons les entretiens dans la chambre de bonne qui lui sert de bureau depuis des décennies. Dans ce petit espace Il m’invite à filmer des séances de travail très intimes avec les traducteurs, il me montre ses archives, me confie d’anciens négatifs qu’il n’a jamais eu le temps de faire tirer et régulièrement il me propose de l’accompagner en voyage…

 

Les heures de vidéo s’amoncellent… En décembre 2015, pour ses 80 ans, un premier montage de notre travail est projeté au Cinéma du Panthéon. Le film dure 58 minutes. François n’a rien vu avant, la plupart de ses amis sont présents dans la salle et j’ai un trac immense. A la fin de la projection il vient vers moi et d’un air enjoué me dit :

 

« Tu es un sorcier ! »

 

« Un sorcier ? »

 

« Oui un sorcier ! Au début du film j’avoue que j’ai eu très peur puis au bout de quelques minutes j’ai commencé à écouter ce que disait le type à l’écran… Je l’ai trouvé passionnant ! ».

 

Quelques semaines plus tard, François m’appelle : « Je vais à Bologne faire une journée sur Heidegger tu m’accompagnes ?… Et nous voici repartis sur le chemin…

 

Je pensais faire le portrait d’un philosophe, mais c’est la philosophie elle-même qui se montrait dans chaque moment passé en sa compagnie. François s’effaçait devant elle, chacun de ses gestes, chacune de ses paroles manifestait une joie juvénile, rare et communicative.

 

Décédé le 27 avril dernier, François n’aura pas eu l’occasion de visionner le film achevé que vous allez découvrir en avant-première ce samedi 18 décembre, le lendemain du 86ème anniversaire de sa naissance.

Bruno VENZAL

 

Informations pratiques

X