La voie spirituelle est souvent décrite comme la sortie d’une prison intérieure, qui permet d’accéder à une certaine forme de liberté. C’est en ces termes, par exemple, que D. T. Suzuki présente le Zen au début de son livre Essais sur le bouddhisme Zen. Mais de quelle prison s’agit-il ? Peut-on la décrire en d’autres termes, par exemple à partir de la psychothérapie et des sciences humaines ? Et qu’en est-il d’une éventuelle sortie ? Telles sont les questions qui habiteront et agiteront cet ensemble de trois conférences.

Aucune page ne correspond à votre recherche

Désolé, aucun article ne correspond à votre recherche