Articles

Œuvre de René Magritte intitulée "Décalcomanie" et datant de 1966.

Pourquoi le cogito de Descartes n’impressionne pas un méditant ?

« Je pense, donc je suis ». Voilà bien une phrase qui rend le pratiquant de la méditation perplexe et particulièrement l’occidental nourri, qu’il le veuille ou non, au biberon du cartésianisme. Alors, oui, un méditant ne dira jamais « je pense, donc je suis ». Voyons cela de plus près.
Couverture du livre "La couleur et la parole" et photographie de l'auteur, Hadrien France-Lanord.

La méditation : un chemin de « dés-emparement »

La couleur et la parole  Dans quelques jours, j’aurai l’occasion d’évoquer, lors d’une séance du mercredi soir ouverte au public et aux personnes désireuses de découvrir la méditation à la Prudentielle, la façon dont me parle,…
Photographie de la partie supérieure de la sculpture de Michel-Ange, L'Esclave rebelle.

L’accueil de ce qui est comme voie de métamorphose

En septembre dernier, je consacrais un article dans la Croix, approfondi par une chronique audiovisuelle sur philosophies.tv, à la question de savoir si c’est le refus ou l’acceptation d’une maladie ou d’un handicap qui permet de les…