Tous les articles de

Entrées par Clément CORNET

Photo de Shunryu Suzuki, en posture de méditation

Le sens naturel et ordinaire de la posture

Pour entrer en rapport à la présence, il y a un moyen tout simple, à portée de main, c’est de prendre appui sur le corps. Le corps est un moyen tout à fait privilégié, incontournable même, pour cultiver le sens de présence. C’est certes très simple, mais pas si évident pour nombre d’entre nous. Et pour cause, dans la vie, parfois, le corps n’en fait qu’à sa tête. Nous ne lui portons pas d’égard.
un ciel derrière une colline évoque la pe,sée méditative dans la pratique

2 bougies, 3 soleils.

Quand on pratique, rien ne se fait en un jour. C’est hors toute garantie. Le présent est devant nous.
Photo d'un cerisier en fleur, à l'aise dans un parc verdoyant

Ne rien faire. Comment ?

Comment Foutez-vous la paix nous éclaire sur la pratique de la méditation ? Se foutre la paix nous place dans un espace où toute la confusion est accueillie. Se foutre la paix teinte la pratique d’une certaine manière : nous apprenons…
Superbe photo avec au premier plan les colonnes et vestiges en pierres d'un ancien édifice, dans un cadre naturel de collines boisées et de roches rouges

Ne rien faire. Pourquoi ?

Quel est le lien entre "Foutez-vous la paix" et la pratique de la méditation ? Quelle est la singularité de se foutre paix ? Est-ce un préalable ? Un pas en arrière puisque la pratique de la méditation est trop dure ? Abandonne-t-on la…
Photo prise au bord d'un fleuve, un pont le traversant et plus loin, de beaux immeubles

Ne rien faire. Quoi ?

En lisant le livre de Fabrice Midal et réfléchissant aux nouveaux exercices qu’il donne, je me suis rendu compte que s’asseoir en silence sans but, sans rien chercher de particulier nous invite à laisser être quelque chose, d’emblée.…