L’unité de l’expérience

Image d'une plante poussant à ras le sol plein de feuilles mortes
Hors méditation, nous sommes souvent saucissonnés en mille morceaux assez mal ajustés les uns aux autres.
Un morceau pour la liste de courses du soir, un morceau pour cet énième mail, un morceau pour les infos du monde, un morceau pour ce cœur qui parfois se rappelle à nous, encore un autre pour ces articulations douloureuses … Nous ne sommes plus qu’un empilement de morceaux !
Et puis vient le cadeau que l’on se fait, celui de s’assoir, sur ce carré ami qui sait nous accueillir pour la pratique.
Il faut du temps parfois pour faire exploser tous ces morceaux comme une coque d’amande, pour sentir un corps, pour enfin relier sensations et perceptions et pour remarquer que rien n’est séparé, qu’il y a un point de centre à partir duquel tout se déploie.
Il faut du temps pour voir que c’est notre esprit qui découpe et hache l’expérience pour aller plus vite, pour mieux « fonctionner ».
Il faut du temps, enfin, pour voir que nous ne sommes pas tous ces morceaux.
Découvrir ce qu’il y a de plus unitaire et de plus sauf en nous et nous y relier, c’est le cadeau de la pratique de la méditation.
Marine Manouvrier
Bruxelles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire