Articles

Photographie par Willy Ronis du peintre André Lhote vue de dos portant un cadre vide devant un paysage à Gordes.

Sans cadre, pas de liberté

C’est une chose tout à fait paradoxale : nous avons besoin d’avoir des cadres pour être libres. On croit que la liberté a à voir avec le fait de ne pas être contraint, de ne pas avoir de règle à suivre. Mais en réalité, il en va tout autrement. Sans cadre, il est fort probable que nous restions simplement dans le flou.
Photographie de l’intérieur de la maison de campagne de Virginia Woolf.

Instants de pratique

On rentre chez soi, dans une maison silencieuse, où il n’y a personne d’autre que nous. Si on est en costume ou en tailleur, on va peut-être se changer, pour être plus à l’aise dans nos vêtements. On peut se détendre, on est seul, il n’y a personne pour nous demander quoi que ce soit, personne envers qui on se sent obligé de faire bonne figure ou de jouer son rôle de chef, de sous-chef ou de simple exécutant. Personne qui nous sollicite : « Regarde-moi papa ! » ou « Me trouves-tu belle mon chéri ? »
Tableau de René Magritte montrant un homme vu du dos qui, se regardant dans un miroir, se voit de dos au lieu de se voir de face.

S’oublier pour se rencontrer

De multiples petites prisons Plus j’avance sur le chemin, plus je me rends compte à quel point il m’est difficile de mettre de côté l’image que je me fais de moi-même. C’est un peu comme si je me regardais dans un miroir déformant…
Œuvre de Samuel Yal représentant des fragments de visage formant entre eux une forme de sphère

Sois ton visage !

Sois ton visage ! Ce koan du XXIe siècle, comme le disait Fabrice Midal lors d’une soirée portes ouvertes de l’École il y a un an à Paris, m’a tant frappée que je l’ai gardé inscrit sur un post-it sur mon bureau depuis lors.…
Groupe de personne vues de dos en train de pratiquer la méditation assise.

Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ?

Chaque été,  notre École propose de nouvelles occasions de découvrir la méditation. En 2018, c’est par un Grand Stage de Pleine présence que nous démarrerons en juillet. "Grand Stage" parce qu’il dure sept jours, une semaine idéale…
Tableau de Nicolas Poussin montrant la transformation de plusieurs personnage de la mythologie se transformant en fleur.

Narcissiques, ensemble !

De mauvais souvenirs… Je n’ai jamais aimé les groupes. J’ai des souvenirs terribles, surtout de l’école, quand on partait en classe découverte. C’était pour moi très compliqué de me retrouver en permanence immergé dans l’ensemble…
Fabrice Midal enseignant aux participants du séminaire sur Narcisse

Oser se rencontrer

Un livre nous donne à penser, à réfléchir, à méditer. Un séminaire est une expérience qui nous transforme d’une toute autre manière. Je sens que pour ma part cette transformation continue à se faire quelques semaines après la fin…
photographie d'un moment de partage entre les participants d'un stage de méditation

L’accueil au cœur de l'École

Ils arrivent ! Début août dernier, arrivée dans le Jura quelques jours avant les participants au stage de Pleine présence, me voilà sur les charbons ardents car la navette avec la plupart de ceux-ci vient d'être annoncée en bas de la…
Couverture du livre "La couleur et la parole" et photographie de l'auteur, Hadrien France-Lanord.

La méditation : un chemin de « dés-emparement »

La couleur et la parole  Dans quelques jours, j’aurai l’occasion d’évoquer, lors d’une séance du mercredi soir ouverte au public et aux personnes désireuses de découvrir la méditation à la Prudentielle, la façon dont me parle,…