Qu’est-ce que le handicap peut développer de beau dans l’être humain ?

Le lundi 23 septembre 2019, j’étais invitée sur RTL, pour aborder cette question, avant la diffusion sur Arte, mercredi 25 septembre, du documentaire de  Stéphanie Pillonca : laissez-moi aimer.

Ce documentaire a filmé une troupe de danse, qui rassemble danseurs valides et handicapés. Le résultat est étonnant. Au cours de l’émission de radio sur RTL qui l’annonçait, il a été question de beauté, de bienveillance, de l’amour dans toutes ses dimensions, de compassion, de la confusion possible de celle-ci avec une pitié condescendante. Quel rapport juste pouvons-nous entretenir avec la souffrance, réelle ou supposée, de l’autre, ou de soi-même ? Telle fut, au fond, la question sous-jacente à cette généreuse émission, réalisée par Flavie Flament. 

Un Monde

Lors de cette émission, j’ai été frappée par le constat que la troupe de danse dont il était question a réussi à constituer un monde, à proprement parler, c’est-à-dire un ensemble où chacun, quel qu’il soit, a sa place, et a osé approcher la difficulté de son existence : ni rejet, ni héroïsation des personnes en situation de handicap, ou idéalisation du handicap lui-même.  Comme dans la méditation, quelque chose de la difficulté d’exister est ici approché sans la refuser ni la rejeter. Le « handicap », à propos duquel il a été proposé de chercher à inventer « de jolis mots » pour le nommer sans stigmatiser les personnes concernées, est accueilli pour s’inscrire dans l’ensemble de leur vie, mais aussi des liens humains et artistiques que la troupe crée.

De même, la méditation est une expérience d’apprivoisement de la vie dans toutes ses dimensions ! 

Lors de cette rencontre, je me suis donc sentie en terrain connu ! 

Je vous invite à écouter l’enregistrement en suivant le lien ci-dessous : 


Danielle Moyse

Chennevières

0 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *