Contre l’imposture

extrait d'une bande dessinée

Préparatifs

Dimanche matin, il fait très beau à Paris. 

Je finis de préparer les enseignements du prochain Stage de méditation organisé par l’École occidentale. Je l’animerai avec Benjamin Couchot et Danielle Moyse, dans l’ouest de la France. 

Comme à chaque fois, je suis impatiente de me plonger pour presque une semaine dans l’atmosphère saine et bienfaisante de la pratique. Et je suis très joyeuse à l’idée de faire découvrir la méditation à plus d’une soixantaine de personnes. Avant d’écrire mes interventions, je pratique et j’observe précisément mon expérience. Aujourd’hui, avec un « microscope gentil », j’examine la posture que nous prenons quand nous méditons…

La joie de se tenir droit

À chaque fois que je m’assieds pour méditer, j’ai l’heureuse surprise de constater à quel point je trouve cela bon de me tenir droite. J’étais perdue dans mes pensées, dans mes soucis, ou dans un flou même pas artistique, et alors que je me pose, la verticalité me permet de retrouver mon axe, ce point d’équilibre entre tension et détente. 

Je sens de nouveau que ma vie a du poids, que mon existence a de la densité, grâce à cette verticalité naturelle, qui n’est ni trop tendue ni trop lâche. Je retrouve ma place et, oserais-je dire, ma joie de vivre !

Quand nous nous affalons ou que nous nous laissons aller, nous laissons venir un sentiment d’imposture. C’est un peu comme si nous nous excusions. 

“Pardon, je suis là mais je ne devrais pas, ne faites pas attention à moi… »

Ou encore, nous nous affaissons et faisons alors comme si nous n’étions pas concerné par la vie.

Méditer, retrouver notre verticalité, c’est nous sentir entièrement concerné. C’est retrouver le bonheur de s’engager dans l’existence, d’être prêt à entrer pleinement et dignement dans le monde. Sans peur et sans reproche.

Marie-Laurence Cattoire

Paris

4 commentaires
  1. Évelyne dit :

    J’ai recommencé à méditer et ce que vous exprimez ici résonne bien en moi. Cette posture droite pour ne pas être dans l’imposture… ça me plaît. Merci

    Répondre
    • Marie-Laurence CATTOIRE dit :

      Merci pour votre témoignage Évelyne. Il y a comme un soulagement à se tenir droite, à retrouver son corps et cette posture toute simple et tellement humaine. Pour ma part elle m’aide vraiment à y voir plus clair. Bonne journée et bonne pratique.

      Répondre
  2. Stéphane LECOMTE dit :

    Le cartoon qui accompagne l’article est génial. C’est vraiment amusant de goûter aux états d’esprit induits par nos différentes postures

    Répondre
    • Marie-Laurence Cattoire dit :

      Bonjour Stéphane. J’adore ce cartoon aussi. Et je fais tous les jours l’expérience que ma posture physique influe sur mon esprit ! C’est vrai que c’est drôle. Merci pour votre commentaire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *