Tous les articles de

Entrées par Marie-Laurence CATTOIRE

Photo du Docteur François Bourgognon, lors de la rencontre organisée à la Maison de la méditation

Et si nous valions mieux que le confort ?

Peut-être est-il possible d’embrasser l’inconfort au lieu de vouloir fuir notre expérience. C’est même le point de départ de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) que nous présente le docteur François Bourgognon lors de sa récente venue à la Maison de la méditation. « S’agit-il, en effet, d’être confortable ou de s’acheminer vers un accomplissement ? » questionne-t-il. François Bourgognon est psychiatre et psychothérapeute, instructeur et formateur en méditation de pleine présence. Dans cette conférence il nous montre précisément comment la méditation prend place dans un cadre thérapeutique.

Considérer l'élan vital comme objectif numéro un !

« Où en êtes-vous de votre élan vital ? » Voici la question que pose Marie-Pierre Dillenseger lorsque l’on vient la consulter pour des problèmes de timing ou de réalisations de projets. « Où en êtes-vous de votre élan vital, comment vous sentez-vous le matin au réveil ? »
Photo de Satish Kumar et son interprète, lors de la soirée à la Maison de la méditation dont il était l'invité

Satish Kumar : chacun d’entre nous est un cadeau pour le monde

Nous avons eu le plaisir de recevoir Satish Kumar à la Maison de la méditation le mois dernier. La soirée est visible sur la chaîne Youtube de l’École occidentale de méditation.

Le salaire de la peine

Il y a quelques mois, dans les rayons de ma librairie de quartier, je suis interpelée par la couverture d’un livre, Le salaire de la peine. Que peut bien recouvrir ce titre choc ? La quatrième de couverture est tout aussi frappante: « En France, la souffrance au travail se porte bien : 30 000 burn out, 3,2 millions de personnes en danger d’épuisement, 400 suicides par an… Un marché économique s’est donc créé autour des risques psychosociaux… »

Le bonheur d'être présent

Je me souviens très bien, enfant, que je n’appréciais pas les bandes dessinées. Beaucoup de camarades en lisaient autour de moi, me vanter les exploits de Lucky Luke, de Spirou ou de Blueberry mais je n’y comprenais rien. Dès que j’ai su lire, c’est dans les romans que je me plongeais avec délectation, laissant mon imagination créer, d’après la description de l’écrivain, l’apparence de tel personnage, les tonalités d’un décor de chambre ou celui d’un jardin d’automne, l’atmosphère d’un château ou d’une église… Il en a été ainsi pendant des décennies.

La musique adoucit les cœurs

Il est difficile de s’aimer soi-même, d’apprécier sans jugement la personne que nous sommes. Et si la musique pouvait nous y aider… Comment ? En réveillant en nous des sensations profondes et souvent oubliées. En nous montrant combien nous pouvons être tendres et doux. En nous faisant redécouvrir que nous avons un cœur sensible.
Vue de Florence avec le ponte vecchio passant au-dessus de l'Arno

« L’amour qui meut le soleil et les autres étoiles »

L’amour est une force Chaque fois qu’il enseigne la bienveillance, Fabrice Midal nous montre que, loin de se réduire à un sentiment, l’amour est une véritable force de guérison et de transformation. Et pour illustrer la…
Programme de l'exposition La Lune au Grand Palais.

Pleine lune et pleine présence…

Pour animer leur exposition intitulée La Lune, le Grand Palais a eu l’idée d’organiser une nocturne un soir… de pleine lune ! Diverses activités thématiques étaient au programme : speed dating astrologiques, DJ Set cosmic trip, podcasts « Fous de lune », bar à cocktails célestes, installation cinématographique de Wim Wenders et… ateliers de méditation !
extrait d'une bande dessinée

Contre l'imposture

À chaque fois que je m’assieds pour méditer, j’ai l’heureuse surprise de constater à quel point je trouve cela bon de me tenir droite. J’étais perdue dans mes pensées, dans mes soucis, ou dans un flou même pas artistique, et alors que je me pose, la verticalité me permet de retrouver mon axe, ce point d’équilibre entre tension et détente.