De rêveries en rappels du réel

Image de pavés gris entourés de gazon

Il y a quelques semaines, au retour de vacances en Asie avec mon fils, j’ai fait l’étrange expérience de me sentir tout-à-fait ailleurs pendant plusieurs longs jours. Il me semblait qu’un peu de moi était resté là-bas. J’avançais dans une absence un peu flottante. Cet entre-deux n’était pas désagréable jusqu’à ce que le réel se rappelle à moi.

Un matin, à peine levée, dans ma salle de bain, je m’asperge d’eau pour me réveiller, j’ouvre mon tube de crème hydratante, l’applique jusqu’à ce que je sente un picotement. Je reviens de ma rêverie et regarde le tube que j’ai en main … mon dentifrice ! Quelques jours plus tard, trouvant le courage de ressortir de la maison après une longue journée de cours, je prends le tram, réjouie d’aller écouter une conférence. Arrivée là où j’avais imaginé qu’elle se déroulait, je me rends alors compte qu’elle a lieu à une demi-heure de là ! J’éclate de rire à la farce du réel qui me sort de mes rêveries.

« Ne vous éloignez pas du corps », dit un sage indien.

Mais de quoi je me déconnecte ? Qu’est-ce que je n’ai pas envie de rencontrer ?

Dès la question posée, je reprends corps, de la densité. La réponse est simplissime. J’ai la nostalgie des sensations, des découvertes, de l’atmosphère d’Asie et m’ajuster à la reprise du travail, au gris du ciel bruxellois, aux pavés huileux de pluie, à l’emploi du temps cadré, me coûtent.

En même temps, une tendresse souriante m’envahit simplement en reconnaissant ce qui est là pour moi. Ce n’est pas tout un drame, c’est complètement ok ! 

Voilà l’espace-même de la pratique, cette habitude vertueuse à s’enquérir de ce qui est vraiment là pour soi, sortir des limbes et développer un rapport de loyauté et d’amour à ce qui est. Le corps et l’esprit au même endroit, au même moment. Ne sont-ils pas UN d’ailleurs ?

Marine Manouvrier

Bruxelles

2 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *