La formule magique pour les enfants : rien à réussir

Photo d'un paysan avec un grand chapeau dans un champ cultivé
Il est indispensable, avant chaque séance de méditation avec des enfants, de se rappeler et de rappeler aux enfants l’originalité de la méditation : la méditation ne sera ni ratée ni réussie. Pour eux comme pour nous.
Je constate régulièrement lorsque j’anime des groupes que ce changement de perspective n’est pas intégré tout de suite, tant l’enfant est habitué à être stimulé par des défis à relever, ou à des épreuves assorties de classements et/ou de récompenses pour les plus performants, même dans les activités de loisirs.
Pourtant cette absence d’enjeu constitue le renversement opéré par la méditation, en signifiant qu’il existe une possibilité d’être pour un moment comme on est, sans rien à changer, sans qu’il manque quoi que ce soit. Cela procure un soulagement très profond.
Mais pour l’expérimenter pleinement, il est important que nous, adultes, luttions contre notre tendance à utiliser la méditation pour que les enfants soient plus calmes ou à leur faire des reproches s’ils ne suivent pas à la lettre les consignes que nous donnons.
Les réactions des enfants sont tout à fait différentes de celles des adultes. La méditation n’est pas mieux réussie si l’enfant a bougé ou s’il est resté « sage comme une image ».
Extrait de l’ouvrage “Méditer avec les enfants” Livre de Poche.
Clarisse Gardet
Paris
0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire