Pratiquer la Bienveillance et retrouver l’ampleur de la Présence

Tableau de Pierre Bonnard intitulé "Fenêtre ouverte sur la Seine à Vernonnet".

Des contemplations pour déployer la bienveillance

Lors du stage « Découvrir et pratiquer la bienveillance » nous sommes littéralement plongés dans les pratiques de contemplation.
Au cas où cela nous parle, et que nous souhaitons que la bienveillance prenne racine dans nos cœurs, il est conseillé de poursuivre chez soi, en se laissant guider à l’aide du coffret de Fabrice Midal Méditations sur l’Amour bienveillant.
 
 
Je suis en train de suivre cette consigne et constate chaque jour davantage que c’est ma pratique de pleine présence qui en bénéficie, et au-delà, ma vie tout court.

Le présent dans toute son intensité

Comme dans ces pratiques on quitte délibérément le présent pour évoquer une situation passée, ou pour se relier à une personne qui est loin, l’instruction propose de fermer les yeux. Quand la contemplation est terminée – environ après une dizaine de minutes – la voix nous indique d’ouvrir les yeux et de revenir quelques minutes à la pleine présence. C’est au moment d’ouvrir les yeux, que ce présent, auquel nous revenons toujours, se montre à moi dans une intensité toute autre.
Et je me rends compte combien je suis contente de revenir à ce présent.
De retrouver la vue, de pouvoir voir ces objets, ces couleurs, la lumière du jour, retrouver mon intention de me lever et sortir, entamer ma journée.
C’est comme des retrouvailles.

La joie de revenir de voyage

J’ai toujours été émue d’observer la manière dont mes enfants, quand ils étaient petits, se précipitaient vers leurs chambres en rentrant de vacances. Ils étaient tellement heureux de retrouver leurs petites affaires familières et de découvrir que tout était encore là.

Finalement, c’est un peu ça que je vis lorsque je rentre d’un voyage de contemplation.
Au moment d’ouvrir les yeux je redécouvre le réel.
Que tout soit encore là, quelle chance !
Ma journée d’action peut commencer.

 

Elisabeth Larivière

Paris

0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *