Articles

Image du tableau de Van Gogh "L'Eglise d'Auvers-sur-Oise

Le temps de la pratique

Lors d'une soirée de pratique de bienveillance aimante, une jeune femme a remarqué qu'il lui était facile de pratiquer quand tout allait bien mais que ce n'était pas évident quand la vie présentait des difficultés. En effet, quand ça ne va pas bien, cela ressort sur le coussin. Nous pouvons difficilement l'éviter. Mais souvent, voir nos difficultés, nos angoisses et impasses favorise un état où naît de la curiosité et donc de l'ouverture.
Image du tableau "L'Annonciation" de Botticelli

Journal intime et pratique de la méditation

Dans l’introduction à son Journal 1973-1982, l’écrivaine Joyce Carol Oates écrit ceci : « Tenir un journal est-il essentiellement un moyen de se consoler, grâce à une « voix » qui est la nôtre, subtilement transformée ? Un moyen de dissiper la solitude, un réconfort ? » À la lecture de ces lignes, j’ai senti confusément qu’il y avait un point commun entre la tenue d’un journal intime et la pratique de la méditation.

La musique adoucit les cœurs

Il est difficile de s’aimer soi-même, d’apprécier sans jugement la personne que nous sommes. Et si la musique pouvait nous y aider… Comment ? En réveillant en nous des sensations profondes et souvent oubliées. En nous montrant combien nous pouvons être tendres et doux. En nous faisant redécouvrir que nous avons un cœur sensible.
Photographie de Sharon Salzberg lors d'une interview avec Marie-Laurence Cattoire

À lire sur la méditation : "Comment s’ouvrir à l’amour véritable"

Sharon Salzberg est probablement l’enseignante qui a le plus œuvré à faire connaître les pratiques d’amour bienveillant en Occident. Formée dès l’âge de 18 ans par de grands maîtres tibétains, indiens et birmans, elle effectue, en 1983, une longue retraite de méditation dédiée aux pratiques de bienveillance (Maïtri). Elle en revient convaincue que la bienveillance est la réponse au malaise et au mal-être occidental.
Portrait de Jean Genet par Alberto Giacometti.

Aimer ce qui ne nous plaît pas

Le stage 3 sur la bienveillance est pensé et structuré de manière très précise et je trouve qu'il est bon, dans le quotidien, de parfois se souvenir de cette structure. Nous commençons par une journée entière consacrée à la bienveillance. Puis, une journée entière consacrée au thème Entrer en amitié avec soi, si crucial pour nous selon Fabrice Midal. Et c’est seulement le lendemain que nous entrons dans les pratiques traditionnelles de compassion.
Tableau de Pierre Bonnard intitulé "Fenêtre ouverte sur la Seine à Vernonnet".

Pratiquer la Bienveillance et retrouver l'ampleur de la Présence

Lors du stage « Découvrir et pratiquer la bienveillance » nous sommes littéralement plongés dans les pratiques de contemplation. Au cas où cela nous parle, et que nous souhaitons que la bienveillance prenne racine dans nos cœurs, il est conseillé de poursuivre chez soi, en se laissant guider à l’aide du coffret de Fabrice Midal Méditations sur l’Amour bienveillant.
Photographie d'un livre ouvert avec, sur la page de gauche, un portrait de Padmapani et à droite un texte explicatif intitulé "L'amour bienveillant et tendre"

Le silence est l’espace de l’amour

Nous ne sommes pas condamnés à être enfermés dans notre esprit. La méditation nous offre la possibilité de fissurer cette armure mentale faite de commentaires et de jugements incessants sur nous-même. Cette fissure vient doucement nous…
Photographie de Marie-Laurence Cattoire et Marine Manouvrier.

Apprendre à s’aimer, nombrilisme ou vraie bonne idée ?

En deçà de l'agressivité Un des premiers livres que j’ai lus quand j’ai commencé à m’intéresser à la méditation était Entrer en amitié avec soi de la nonne bouddhiste Pema Chödrön. Étudiante de Chögyam Trungpa, Pema raconte…
Photographie montrant un cerceau rouge accroché à un réverbère. À l'arrière plan on voit un arbre et des immeubles.

Peut-on cesser de vouloir être parfait ?

La volonté de perfection   « La volonté de perfection nous inhibe et nous empêche de viser l’excellence » nous disait Fabrice Midal lors d’une soirée portes ouvertes à Paris.   Qu’est-ce que cette volonté…