De la plainte à la gratitude

Dessin représentant quatre enfants tenant une banderole sur laquelle est inscrit : "thank you parents" (Merci les parents).

Toujours on se plaint

 

On se plaint de notre travail, d’avoir trop de travail ou pas assez. On se plaint de ne pas avoir suffisamment d’argent. On se plaint de ne pas avoir de temps. On se plaint de ne pas avoir eu la chance de faire ce qu’on rêvait de faire. On se plaint du gouvernement qui n’est jamais à la hauteur de la situation.

On critique, on juge. Même nos parents en prennent plein la figure, eux qui n’ont pas été assez présents ou aimants lorsque nous étions enfant, eux qui sont trop ceci ou pas assez cela. On leur en veut, on les rend responsables de notre mal-être d’aujourd’hui.

On oublie qu’ils nous ont mis au monde, qu’ils ont subvenu à nos besoins, qu’ils ont veillé sur nous quand nous étions malades, qu’ils ont fait ce qu’ils pouvaient pour payer nos études.

Apprécier et dire merci

 

On vit dans le ressentiment. On ne vit pas car vivre c’est apprécier. Apprécier la merveille d’être ce que nous sommes. Apprécier les personnes qui nous entourent. Apprécier nos parents malgré leurs imperfections. Se souvenir que ce que nous pouvons faire aujourd’hui, c’est grâce à eux. Nous ne sommes pas des « self-made women » ou des « self-made men ». Ne pourrait-on pas avoir un peu de gratitude pour ce qu’ils nous ont donné ?

On ne vit pas car vivre c’est remercier.

Il ne s’agit pas pour autant de se culpabiliser, de s’auto-flageller en se disant qu’on est vraiment mauvais de ne pas apprécier ce qu’on a, mais plutôt de regarder tout ce théâtre qu’on se fait, avec douceur, avec la précision et la clarté qu’apporte la méditation.

La méditation permet en effet de mettre à jour ce ressassement incessant de nos griefs. Méditer c’est ouvrir l’espace pour que le ressentiment face place à la gratitude.

Méditer c’est dire merci.

 

Xavier Ripoche

Paris

0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire