Entrer dans la confiance

Image de miel jaune clair coulant et se répandant
Pour la première fois, l’École occidentale vient d’organiser un stage « Entrer dans la confiance » que j’ai eu la chance de diriger avec Clarisse Gardet.

De retour chez moi, l’envie m’est venue de partager ce poème de Antonio Machado.

« La nuit dernière, tandis que je dormais, j’ai rêvé – merveilleuse erreur ! –

qu’il y avait une ruche ici, à l’intérieur de mon cœur,

et que les abeilles dorées fabriquaient de blanches alvéoles et du miel sucré

à partir de mes erreurs passées »

Ce poème pointe l’œuvrement de la pratique en nous.
Car s’assoir, prendre le temps de poser tout son être,
ne pas se ruer dans la posture, laisser tout ce qui est là être là,
et s’y relier, c’est fabriquer le miel du sucré de son existence.

Marine Manouvrier 

Bruxelles
3 commentaires
  1. catherine champenois dit :

    Merci Marine pour tout ce que a donné dans ce séminaire qui se poursuit dans ce magnifique poème.
    L'image du miel me fait penser à la douceur du mythe de l'âge d'or dont nous gardons la nostalgie comme manifestation de la bonté primordiale. Henri Michaux en parle ainsi:
    "
    "Musique longtemps proche de la poésie.
    Une flûte de roseau suffisait. Quand le souffle l'approche et la traverse,la nostalgie en sort."sa"nostalgie que l'homme aussitôt reconnaissait comme la sienne…quoiqu'elle soit plus gracieuse-et il s'en enchantait,qu'il fût berger ou promeneur ou princesse. L'espace alors la faisait et elle rendait l'espace."
    La confiance oeuvre dans notre coeur et dans l'espace aussi ?

    Répondre
  2. marie.noele Ligot dit :

    Un an après ceux de Fabrice, vos enseignements résonnent et résonnent encore…J'aime l'image du miel fabriqué à partir des erreurs passées… C'est à la fois encourageant et consolant!
    Ta bravoure et ton authenticité nous ont tous bouleversés. En te mettant à nu,en nous faisant part des peurs que tu avais traversées,tu as incarné véritablement le courage chevaleresque.
    Encore et toujours Merci.

    Répondre

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *