Pour la nouvelle année, s’offrir un stage de méditation

Photo de gros plan d'un bourgeon sur fond d'espace naturel

Chaque fois que je participe à un stage de l’École occidentale de méditation, ce qui me frappe le plus est l’extrême solidité du cadre et l’immense précision du déroulement. Et en même temps une grande souplesse est laissée pour qu’il y ait du « jeu » – au sens de jouer une partition de musique – pour que chaque programme soit unique.

Une place pour chacun

Ce jeu donne la possibilité à chacun d’être parfaitement à sa place sans avoir à rentrer dans un moule ou à devoir se conformer à quelque modèle qui serait étranger à son aspiration comme parfois cela arrive dans une institution. Ce qui compte est le mouvement que fait chaque participant. C’est qu’il ou elle puisse recevoir ce qui l’attend dans les enseignements. Car c’est souvent que je suis étonnée de ce que j’y apprends… il y a aussi le soulagement de trouver de l’espace. Un espace qui vous laisse être pleinement qui vous êtes, le meilleur de qui vous êtes. Et sans avoir à prouver quoi que ce soit.

Le plaisir de méditer ensemble

Les stages nous permettent aussi de retrouver de la liberté dans le rapport aux autres, participants comme nous au stage: il est possible de nouer des liens forts, tout comme de rester plus en retrait si on le souhaite. Il est pour moi très riche d’être au contact de personnes d’horizons aussi divers, des plus jeunes aux plus âgés, ayant des parcours de vie tous singuliers. Et les discussions avec les uns et les autres éclairent ma propre pratique : leurs questions, leurs découvertes, leurs difficultés m’aident à comprendre mon propre cheminement.

Laisser la douceur venir à nous

Par ailleurs, je suis toujours enchantée de voir comment les visages se transforment avec le temps passé avec la pratique: dans l’ensemble ils s’adoucissent et deviennent plus pétillants.

Pour ma part, j’ai souvent senti qu’avec les efforts que les stages demandent de prime abord (le « travail » sur place ou l’effort financier, ou les deux), est pris le pari audacieux de se rencontrer soi-même mais aussi les autres et le monde d’une manière neuve, ample et tellement vivante…

A l’aube de cette nouvelle année je vous souhaite de tout cœur un telle rencontre pour vos nombreux fleurissements à venir.

Anne-Céline Karli

Strasbourg

0 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *