Temps couvert

Image d'un ciel lourd, entièrement couvert de nuages noirs et gris

Samedi matin, le temps est gris, le ciel est bas. Je me pose sur le coussin.  Je sens la présence de l’angoisse, à son endroit habituel, autour du plexus.  C’est agité et très vif.

Cela me fait penser à une valse d’électrons qui s’agitent dans tous les sens.  Elle est pleine d’énergie, cette angoisse, tout en étant diffuse et sans cause particulière.
La valse des électrons ralentit. L’angoisse diminue tout doucement et cède la place à un cœur lourd.
C’est compact et pesant.
Et derrière ce gros caillou apparaît une béance, du vide.  La valse des électrons reprend de plus belle et l’angoisse vient remplir le vide.
C’était comme ça ce matin.  Tonalité grise de ma pratique, comme le temps qu’il faisait.
Anne Vignau
Saint-Gratien
0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire