Un peu de décence !

Image d'une sculpture de méditant
Je suis frappée par le sens de décence qui se dégage des pratiquants aguerris.
Sans doute est-ce par contraste avec le manque de décence qui colore les rapports humains aujourd’hui.
Avoir de la décence, c’est observer strictement ce qui est permis ou non, c’est-à-dire porter à sa pointe le soin et l’attention à l’autre, de telle manière que rien ne soit déplacé ou inapproprié. Elle ne s’apprend pas dans les livres mais est bien plutôt de l’ordre de la sagesse pratique.
George Orwell appelait ce savoir populaire la “common decency”.
La méditation entraine le pratiquant à la vue claire à partir d’une base solide, elle travaille en lui de telle manière qu’il arrive à reconnaître plus aisément ce qui convient ou non dans une situation. Dans son existence, il se redresse en décence et en dignité.
Marine Manouvrier
Bruxelles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *