Articles

Image d'une déité courroucée de la tradition thibétaine

Sur le front

Lors du décès du chanteur juif montréalais Léonard Cohen le 7 novembre 2016, un commentaire de ce dernier sur la guerre a circulé sur les réseaux sociaux pour disparaître ensuite rapidement, tant il était incompréhensible et choquant pour la plupart de ses admirateurs. Dans une interview donnée à son retour aux USA après avoir participé à la guerre du Yom Kippour de 1973 en Israël, Leonard Cohen exprima en effet son enthousiasme pour la guerre en ces termes : « War is wonderful. They'll never stamp it out. It's one of the few times people can act their best. There are opportunities to feel things that you simply cannot feel in modern city life. »
Vue de Florence avec le ponte vecchio passant au-dessus de l'Arno

« L’amour qui meut le soleil et les autres étoiles »

L’amour est une force Chaque fois qu’il enseigne la bienveillance, Fabrice Midal nous montre que, loin de se réduire à un sentiment, l’amour est une véritable force de guérison et de transformation. Et pour illustrer la…
Tableau de Paul Cézanne intitulé "Verre et pommes" peint entre 1879 et 1880.

Pratiquer comme Cézanne peint une pomme et retrouver notre place dans le monde

« Le grand effort de Cézanne a consisté à éloigner la pomme de lui, pour ainsi dire, afin de la laisser vivre sa vie propre. Ce n’est pas grand-chose en apparence ; pourtant c’est depuis plusieurs milliers d’années le premier vrai…
Portrait photographique de Gérard de Nerval

Un esprit qui divague

Pour mon mémoire en littérature française, j’ai travaillé sur un ouvrage de Gérard de Nerval, Les Nuits d’Octobre. Si je me suis intéressé à ce livre c’est notamment parce que Nerval y thématise le phénomène de la divagation. Nous avons tous connu des moments où, alors que nous attendions dans une salle d’attente par exemple, nous avons surpris notre esprit en train de divaguer, suivre une direction aléatoire sans savoir où celle-ci l’emmènerait.
Photographie de Marie-Laurence Cattoire lors d'une journée de découverte de la méditation à Bruxelles.

Oblitérer l’attente

Ces minutes que l'on croit perdues Hier matin j’ai dû attendre le bus plus de vingt minutes pour me rendre au bureau. Les 5 premières minutes, j’étais contrariée, envahie par cette impression de perdre mon temps. Je voulais arriver…
Photographie de l'atrium central de la bibliothèque d'Exeter de Louis Kahn.

Trouver la mesure du vaste

« L’art est simplement le seul langage de l’homme. Parce que c’est le seul langage qui tente d’embrasser le non-mesurable. Tout langage, réellement, fondamentalement, ne tente rien d’autre que de ne pas mesurer ; ainsi sa portée…
Photographie d'un livre ouvert avec, sur la page de gauche, un portrait de Padmapani et à droite un texte explicatif intitulé "L'amour bienveillant et tendre"

Le silence est l’espace de l’amour

Nous ne sommes pas condamnés à être enfermés dans notre esprit. La méditation nous offre la possibilité de fissurer cette armure mentale faite de commentaires et de jugements incessants sur nous-même. Cette fissure vient doucement nous…
Photographie d'un ours en peluche assis dans un train et regardant par la fenêtre

Partir en voyage avec son ours en peluche

Apprendre à apprécier notre beauté naturelle Dans son dernier livre Mindfulness in Action, paru en 2015 (pas encore traduit en français) Chögyam Trungpa présente de manière originale et rafraîchissante la méditation. Il explique que…
Dessin de Cézanne à l'aquarelle montrant la montagne Sainte-Victoire

Un travail solitaire : Cézanne

Absolument seuls...   Il y a un paradoxe dans le chemin de la méditation. C’est un chemin solitaire mais pour pouvoir l’emprunter nous avons besoin des autres.  Besoin de la communauté, des enseignements, des échanges avec nos…