Et si nous valions mieux que le confort ?

Photo du Docteur François Bourgognon, lors de la rencontre organisée à la Maison de la méditation

Peut-être est-il possible d’embrasser l’inconfort au lieu de vouloir fuir notre expérience. C’est même le point de départ de la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) que nous présente le docteur François Bourgognon lors de sa récente venue à la Maison de la méditation. « S’agit-il, en effet, d’être confortable ou de s’acheminer vers un accomplissement ? » questionne-t-il. François Bourgognon est psychiatre et psychothérapeute, instructeur et formateur en méditation de pleine présence. Dans cette conférence il nous montre précisément comment la méditation prend place dans un cadre thérapeutique.

Le but de la thérapie d’acceptation et d’engagement est de se positionner habilement vis-à-vis de l’expérience. De comprendre que les émotions, même désagréables, ont une valeur adaptative. En apprenant à faire de la place à ce qui nous déplaît, nous nous préparons aussi à laisser place à ce qui nous plaît vraiment. « Faire de la place pour que ça ne prenne pas toute la place » dit encore François Bourgognon. À partir de là, il devient possible de s’orienter vers ce qui compte vraiment pour nous. La thérapie est réussie lorsqu’elle se solde par des actions concrètes en direction de ce qui est essentiel pour nous.

Notre société de consommation est basée sur notre tendance à vouloir échapper à l’inconfort, à vouloir éviter les émotions, à adopter des comportements réflexes. Or à l’heure actuelle, cette tendance n’est plus opérante ; il nous faut inventer une autre manière d’agir, de réagir et d’aborder le quotidien… Au-delà du seul cadre thérapeutique, l’intervention de François Bourgognon s’avère une leçon de vie qui peut nous aider fortement en cette période de retrait imposé !

Bon visionnage à toutes et à tous.

Marie-Laurence Cattoire

Paris

2 commentaires
  1. Duboc Christine dit :

    Oui Marie Laurence, cette intervention est exceptionnelle, je l’ai vu plusieurs fois . Cette méthode est très inspirante, mais malheureusement inconnue ou presque!!!
    Quelle chance que l’école Occidentale nous fasse découvrir de telles personnes.
    Les rencontres du vendredi sont toujours remarquables, un grand MERCI

    Répondre
    • Marie-Laurence Cattoire dit :

      Merci pour ce message Christine. C’est très encourageant. Vivement que nous puissions reprendre ces rencontres du vendredi, dont Fabrice a eu l’idée. Elles sont en effet une belle ouverture sur d’autres pratiques et d’autres cheminements humains. Je t’embrasse bien fort.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *