L’intelligence de l’amour

S’il y a bien un dicton à revisiter c’est celui-ci : « L’amour est aveugle ». En créant un stage de méditation entièrement dédié à l’amour, Fabrice Midal nous aide à démonter patiemment les idées reçues sur ce que nous considérons trop souvent comme un sentiment déraisonnable.

Des méditations guidées spécifiques

En juillet prochain, Marie-Laurence Cattoire et Anne-Céline Milanov enseigneront ce Stage 3 baptisé « L’Intelligence de l’amour ». Car en effet, l’amour est intelligent, infiniment, à condition de ne pas le réduire à une vision romantico-édulcorée…

Ce Stage propose d’explorer en profondeur quatre visages de l’amour, ce que la tradition bouddhiste nomme les quatre incommensurables : la bienveillance, la compassion, la joie et l’équanimité. L’emploi du temps prévoit en outre une journée entière dédiée à l’amitié envers soi. Chacun de ces visages s’accompagne de méditations guidées spécifiques qui permettent d’ouvrir différents chemins vers la puissance d’amour dont nous sommes toutes et tous capables. Par ces pratiques, nous ouvrons des brèches vers une source de tendresse, d’amicalité, de respect, de bonté qui construisent la base de toute relation saine à soi et aux autres.

La seule urgence ? Les relations humaines

Anne-Céline présentera la bienveillance, la compassion et l’équanimité et Marie-Laurence présentera la bienveillance envers soi et la joie.
Que l’on soit thérapeute comme Anne-Céline ou cheffe d’entreprise comme Marie-Laurence, la véritable urgence est de prendre soin des relations humaines.

Anne-Céline a beaucoup travaillé sur « L’intelligence de l’amour » et voit aujourd’hui comment cette approche infuse dans sa vie professionnelle : « Curieusement, l’équanimité, qui consiste en l’extension sans limite de notre capacité d’amour, est une des pratiques que l’on a le moins tendance à développer. Et pourtant, s’il y a bien une pratique qui abat les limites, c’est celle-ci ! Dans mon quotidien de thérapeute, je suis amenée à rencontrer de nombreuses personnes. Qu’elles soient jeunes ou vieilles, belles ou laides, avenantes ou hostiles, j’aime à travailler pour leur offrir un accueil égal, ouvert et sans jugement. C’est une des garanties de mon éthique professionnelle. Cette pratique de l’équanimité m’aide d’une manière très directe, très concrète à faire fondre les barrières de la discrimination. Je m’en suis rendue compte particulièrement cette année, car il m’a été donné de mettre davantage l’accent sur cette dimension de l’amour. J’ai réalisé que cette pratique me permet de travailler profondément ma capacité d’accueil à toutes et tous. »

Prendre soin de soi

Une autre étonnante découverte de ce Stage 3 est qu’il est possible, loin de toute auto-complaisance, de prendre véritablement soin de soi.

Marie-Laurence témoigne de la manière dont elle a pu entrer en amitié avec elle-même : « Depuis que je pratique la bienveillance pour moi, toutes les petites insultes quotidiennes que j’avais l’habitude de m’adresser en silence (tu es nulle / quelle bonne à rien /c’est de ta faute / tu n’assures pas …) me sont devenues insupportables ! Je suis même choquée de voir que je peux me traiter ainsi ! Cela a opéré un retournement : quand je vois que j’ai fait une erreur, au lieu de m’en vouloir et de me condamner cela me fait toucher ma vulnérabilité. Je vois que je ne suis pas parfaite et cela me soulage, me rassure, car il n’y a rien de plus mortifère que de chercher à être parfaite ! Et cela m’attendrit aussi. Je n’hésite pas à prendre soin de moi, à m’accueillir telle que je suis si j’ai de la peine ou si je « pense du mal » de moi. Le bénéfice direct est que je ne demande plus aux autres de me consoler ou de me rassurer sur ma propre valeur. Je suis plus confiance, plus ancrée. Oui, ce sont vraiment des pratiques qui ancrent solidement, qui nous offrent un sol bon, fertile, où peut fleurir notre capacité à aimer, à nous aimer. »

Comment travailler « l’être ensemble »

Loin de nous rendre aveugle, l’exploration de l’amour et de ses différents visages nous ouvrent les yeux vers une possibilité de vivre ensemble beaucoup plus harmonieuse, heureuse, humaine. Les enseignements donnés dans le Stage 3 et la pratique quotidienne de nombreuses méditations spécifiques nous ouvrent les portes vers ce nouveau monde.

Marie-Laurence Cattoire

Héricy

0 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *