Les vieux sont l’avenir de l’homme !

A l’instar de la canicule de 2003, la pandémie de Covid19 a mis en lumière l’extrême vulnérabilité de toute une partie de la population : les personnes âgées ou, pour utiliser des mots injustement bannis : les vieux et les vieilles !

Dans un rapport daté de 2020 remis au Ministre de la Santé, Jérôme Guedj étudie les moyens concrets pour lutter contre l’isolement des personnes âgées. Ce rapport propose d’entendre leurs voix, leurs souhaits, leurs attentes. Il s’agit de dépasser le « faire pour » pour aller vers le « faire avec ». S’appuyant sur plus de 200 entretiens, Jérôme Guedj met en exergue le maillage vertueux que représentent au quotidien les citoyens et associations prêt.e.s à intervenir et à aider.

La dimension sociale de la méditation

En initiant, dès l’été 2019, le Projet « Offrir la méditation aux personnes âgées » Fabrice Midal impulsait une nouvelle forme de bénévolat au sein de L’École de méditation. Dès le lancement du Projet nous avons effectué deux sondages auprès de nos membres pour recueillir des premières données sur l’impact de la méditation sur le vieillissement. Nous avons ensuite organisé deux journées de travail, le 8 février et le 27 septembre 2020, réunissant gériatres, psychologues et hypnothérapeute travaillant en Ehpad. Ces journées, ont rassemblé plus de 90 membres de l’École. Elles ont été l’occasion de proposer un protocole de partage de la méditation ainsi qu’un premier cahier de méditations guidées. L’École a créé un Fond de dotation, Épikourios, pour soutenir ce Projet.

Aujourd’hui, et malgré les restrictions liées au confinement, près d’une vingtaine de nos membres offrent la méditation aux personnes âgées. Le dimanche 30 mai 2021, nous organisons par zoom un Atelier thématique pour présenter les premiers retours d’expérience des membres de l’École ainsi que les démarches entreprises pour nous rapprocher d’autres associations caritatives. J’y donnerai aussi une nouvelle méditation guidée.

Recréer du lien grâce à la méditation

Nous vivons aujourd’hui dans une société où cohabitent quatre générations. Une personne sur trois aura plus de 60 ans en 2050. Il est temps d’adopter notre société aux vieux et non de s’acharner à faire l’inverse ! Jérôme Guedj parle dans une interview à Public Sénat, de la nécessité de nous préparer à une Transition Démographique, aussi importante que la Transition Écologique ou la Transition Numérique, même si elle apparaît à première vue moins urgente. 

Rompre l’isolement, accompagner nos vieux dans une retrouvaille avec leurs propres ressources ; mais encore retrouver un espace de lien affectueux, amical, gratuit, voilà ce que nous pouvons offrir avec la méditation. Très simplement, très concrètement.

Marie-Laurence Cattoire

Paris

0 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *