Je rêvais d’être un chevalier…

Image d'un chevalier playmobil
Lorsque j’étais enfant je rêvais d’être un chevalier, un héros que tout le monde admirerait. Mes parents, mes frères et sœurs enfin se rendraient compte que j’étais quelqu’un d’extraordinaire, d’exceptionnel et m’aimeraient.
Adolescent je me suis efforcé de faire des études brillantes. J’avais toujours l’idée de m’attirer l’admiration et le respect des autres.

Aujourd’hui encore, des années plus tard cette recherche « d’être quelqu’un » est toujours là parfois. Elle peut prendre des formes très subtiles, comme par exemple le fait d’écrire ces lignes et d’espérer que le Post sur Facebook sera « Liké »…

Ce qui a changé il me semble avec la méditation c’est que je peux arriver à voir avec humour cette tendance.

Je comprends alors les paroles de Fabrice Midal sur l’amour : autant se sentir relié aux autres, se sentir aimé sans raison, parce qu’on est un être humain est un cadeau, autant chercher à s’attirer l’admiration et vouloir être aimé des autres est un poison.

Je vois aussi que l’amour s’apprend. On peut grandir en amour, on peut toucher cet amour inconditionnel en particulier par les pratiques de bienveillance qui sont transmises dans l’École occidentale de méditation.

Ainsi, plutôt que de vouloir à tout prix être aimé des autres, chercher de la reconnaissance, s’efforcer d’apparaître comme extraordinaires, détendons-nous, foutons-nous la paix et apprécions le fait d’être des personnes ordinaires qui sont aimées inconditionnellement.

Xavier Ripoche
Paris

3 commentaires
  1. marie.noele Ligot dit :

    Cher Xavier, j'aurais été la première à te "liker"ce matin ! Tes propos sont touchants et nombre d'entre nous peuvent se reconnaitre dans cette course vaine à l'appréciation des autres… Mais grâce à Fabrice, nous pouvons voir le phénomène, nous pouvons en sourire, et nous pouvons désormais mesurer que le seul vrai cadeau est de se sentir naturellement relié aux autres. Merci Xavier.

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire