La musique adoucit les cœurs

Il est difficile de s’aimer soi-même, d’apprécier sans jugement la personne que nous sommes.

Et si la musique pouvait nous y aider…

Comment ? En réveillant en nous des sensations profondes et souvent oubliées. En nous montrant combien nous pouvons être tendres et doux. En nous faisant redécouvrir que nous avons un cœur sensible.

On peut en effet avoir une très forte sensation d’amour en écoutant de la musique. Ce qui se passe alors c’est qu’on se sent comme « embelli » à la mesure de la beauté de ce que l’on écoute.

Pour moi le morceau qui me met directement en relation avec la possibilité d’aimer c’est un lieder de Schubert, surtout quand il est interprété par Teresa Stich Randall : Du bist die Ruh

Offrir de la beauté à son âme

L’amitié pour soi peut commencer par « des gestes de respect simples, comme prendre soin de son corps, se reposer mentalement, offrir de la beauté à son âme grâce à la musique, l’art ou la nature » écrit Sharon Salzberg dans Comment s’ouvrir à l’amour véritable.

Qu’est-ce qui se passe au juste ? En étant moins préoccupé par soi, en laissant de côté ses tracas habituels, le temps d’un morceau de musique, on se met à l’unisson de quelque chose de plus grand. Ce qui est ainsi touché en nous, c’est notre propre bonté, notre propre grandeur qui répond à celle du poème ou de la musique. La musique, la poésie sont des expériences de bienveillance aimante tout à fait majeures.

Méditation de bienveillance

Loin d’être mécaniques ou artificielles, les pratiques guidées de Bienveillance sont comme des morceaux de musique que l’on s’offre. Puisses-tu être heureuse, puisses-tu te détendre, puisses-tu te sentir aimée…

Nous pouvons tout à fait entrer en résonance avec ces phrases traditionnelles comme nous écouterions une mélodie poignante, de manière détendue et ouverte.


Marie-Laurence Cattoire

Paris

0 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *