Le plaisir des pauses

Photo prise par Pablo Guerra de Mathieu Brégérère discutant avec une participante d'un évènement organisé par l'École occidentale de méditation, fondée par Fabrice Midal
Et puis à un moment arrive la pause thé…
Et là, tout le cœur à l’ouvrage que nous avons mis à méditer sur le coussin ou sur la chaise, tout le sérieux dont nous avons fait preuve, la patience que nous avons sagement développée.. tout cela retombe comme une fine pluie de gouttelettes et laisse place à une étonnante ouverture aux autres.
A chaque pause-thé, je suis surprise par l’ouverture des visages, des regards, des sourires, la saine curiosité qui nous pousse vers l’autre, cette envie de rencontrer, de découvrir…
Cette fraîcheur  – qui est un beau fruit de ces moments de pratique – nous invite à voir les autres avec des yeux tout neufs : nous percevons mieux les expressions, les paroles, les gestes, tout devient plus aimable, plus réel et plus honnête aussi.
Plus la peine de faire semblant, de tenir une posture sociale, juste le plaisir de partager une tasse de thé, un conseil de lecture, une expérience de pratique.
Cela fait partie du bonheur des stages et des journées de méditation : redonner un autre goût, subtil, tendre, délicat, à chaque moment partagé ensemble.
Marie-Laurence Cattoire
Paris

 

0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire