Méditer seul ou en groupe ?

Photo d'une séance de méditation en groupe
A chaque session de pratique à Bruxelles, au moins un participant me chuchote à l’oreille que “quand-même, en groupe, c’est autre chose que tout seul ! ».

Et c’est vrai, l’expérience de la pratique est bien différente si nous sommes seuls que si nous pouvons la partager avec des compagnons sur la voie de la méditation.

La pratique en groupe nous porte, elle nous encourage. Lorsque nous sommes prêts à céder et voudrions sauter hors du coussin comme un clown de sa boîte ou encore nous laisser aller, nous savons que les pratiquants autour de nous traversent sans doute toutes sortes de choses mais restent dans la posture vaillamment.

Alors nous revenons au souffle et nous gardons le cap, sur le même bateau.

Sans trop savoir pourquoi une certaine complicité pudique s’instaure entre les pratiquants, nous sommes reliés par la pratique.
Revenus chez nous, nous gardons l’expérience de ce courage et cela donne souvent un nouveau souffle à notre pratique.

Peut-être que cette phrase de Rûmi dit quelque chose de cet ordre: “Vous n’êtes pas une goutte d’eau dans l’océan, mais tout l’océan dans une seule goutte d’eau. »

Marine Manouvrier
Bruxelles

0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *