Ma première fois…

Photo de Fabrice Midal, fondateur de l'École occidentale de méditation, enseignant devant un public nombreux lors d'un weekend à Genève
Je me souviens de la première fois où je suis arrivé dans l’École Occidentale de Méditation. C’était lors d’un week-end consacré aux pratiques de bienveillance aimante à Genève.

Après avoir lu quelques livres sur la méditation, j’essayais depuis plusieurs mois de pratiquer seul dans ma chambre. Avant de participer à ce week-end, je croyais que la pratique était d’abord un travail intérieur, une expérience personnelle, un travail sur moi-même…

Quand je suis arrivé dans la salle où avait lieu ce week-end, je me souviens avoir été très impressionné en voyant plus de cinquante personnes assises sur des coussins de méditation. C’était un premier choc… d’autres personnes que moi pratiquaient la méditation… Je n’étais pas seul…

A  cette occasion, Fabrice Midal a transmis plusieurs pratiques de bienveillance aimante parmi lesquelles une où il s’agissait d’ouvrir son cœur en y incluant d’abord les personnes présentes dans la salle, puis d’élargir progressivement, encore et encore…

Cette pratique m’a complétement enthousiasmé. En la faisant, j’ai découvert que la méditation n’avait rien d’un travail « intérieur » ou « personnel » mais était d’abord une manière de s’ouvrir au monde et de toucher le lien profond qui nous relie aux autres. Ce jour là, j’ai découvert que mon cœur était ouvert et que je pouvais apprendre à le laisser rayonner.

Ainsi, faire ces pratiques à plusieurs, entouré par de nombreuses personnes qui pratiquent également, m’a montré de manière très directe l’ampleur de la bienveillance.

Guillaume Vianin
Neuchâtel

0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *