Parce que

Reproduction d'un loup de bande dessinée, debout les pattes sur les anches, le texte "Parce que !" écrit à sa droite

Depuis le tout début, j’ai toujours trouvé que méditer était difficile.  J’y vais souvent en râlant, en me disant « Allez, il faut que je m’y colle… ».

Et cela fait dix ans que ça dure.
Un jour où j’allais méditer en maugréant comme à mon habitude, mon fils m’a demandé : « Mais maman, pourquoi vas-tu méditer alors ? »
Pourquoi je médite ?
 Je pourrais dire que la pratique de la méditation a transformé ma vie de façon profonde mais subtile.  Mais dans le fond, ce n’est pas la vraie réponse.
 En fait, je ne sais pas pourquoi je médite, c’est de l’ordre du mystère.
C’est comme si l’on demande à Paul pourquoi il aime Marie.
Comment peut-on répondre à une telle question ?
Pourquoi je médite ?  Pour rien. Ou comme disent les enfants : Parce que.
Anne Vignau
Saint-Gratien
3 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire