Le poids des mots

Photo d'une partie de page de l'Express
Aujourd’hui, on nous demande de “Rassurer les marchés financiers et de gérer nos enfants” !

Ne serait-ce pas le monde à l’envers ?
Un monde dans lequel nous avons perdu le sens des mots et – qui du coup – nous met, nous aussi, sens dessus-dessous ?

Ainsi c’est l’économie que nous devrions rassurer, cette économie qui a pris absolument toute la place dans nos sociétés sans plus laisser qu’une très maigre part au politique (c’est-à-dire l’art du vivre ensemble), à l’amour (transformé en drames hollywoodiens), à la bienveillance (sous prétexte que l’homme est un loup pour l’homme…).

Il y a bien des raisons alors de perdre confiance en nous, en les autres, en la situation…

La méditation peut nous aider, jour après jour, à retrouver le chemin de la confiance et à l’habiter.

Il existe même des pratiques spécifiques pour déployer un sens de confiance et de courage (voir le travail de Fabrice Midal).

La méditation, par l’attention fine et précise qu’elle développe, nous permet de retrouver le poids des mots, leur sens véritable, pour cesser de vouloir “gérer” notre vie, nos émotions, nos enfants… Nous aspirons tous à établir un rapport plus sain et plus humain à ceux qui nous entourent et cela passe aussi par une attention au langage.

Marie-Laurence Cattoire
Paris
2 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *