Le sourire du courage

Couverture du livre "Le sourire du courage" de Chögyam Trungpa

Dans le chapitre sur le monde sacré du livre « Le sourire du courage », Chögyam Trungpa écrit : « L’aspect sacré signifie qu’on applique  du courage à tous les gestes du quotidien, y compris se brosser les dents et faire la vaisselle. Il y a du courage partout, en tout temps. »

Voilà l’un des aspects que j’adore chez Chögyam Trungpa ; ces petites phrases qui l’air de rien me déplacent. Son livre incroyable en est parsemé. Ah bon, le courage ce n’est pas seulement accomplir des actes héroïques, il y a un courage dans le quotidien ! Il peut y avoir du courage dans un geste aussi simple que se brosser les dents !

A lire ces mots je vois à quel point bien souvent j’établis une hiérarchie entre mes activités quotidiennes. Il y a ce que je considère comme des tâches nobles : une réunion « importante », préparer un enseignement, voir un spectacle, aller au concert, et il y a les activités de basse catégorie : faire la vaisselle, se brosser les dents et toutes ces tâches que je trouve ennuyeuses dans mon travail ; des activités souvent répétitives, que n’importe qui pourrait faire et qui ne nécessitent pas des années d’études. J’aimerais mieux parfois pouvoir refiler ce que je considère comme des basses besognes à quelqu’un d’autre.

Tout est occasion de courage

En entendant Chögyam Trungpa, je comprends que tout ce qu’on fait est l’occasion de pratiquer le courage et qu’il n’y a pas dans notre vie des activités qui seraient nobles, qui mériteraient plus notre attention que les tâches ordinaires qu’on considère souvent comme subalternes. Chacune des activités de notre vie quotidienne, fut-elle la plus ordinaire, est l’opportunité de manifester du courage.

Cela me renvoie au geste même de la méditation qui consiste à regarder avec la même attention dénuée de jugement tout ce qui survient ; sensations corporelles, joie, tristesse, douleurs, souffrances, désirs, aversions. Tout ce qui nous arrive dans la méditation est l’occasion de développer de l’attention. Pratiquer la méditation est en soi un acte de bravoure.

Xavier Ripoche

Paris

0 commentaires

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *