Tenir le cœur ouvert, un combat ?

Photo d'un visage d'homme par Edward Weston
Un poème de E. E. Cummings m’a interpelée hier, le voici:
“N’être personne d’autre que vous-mêmes, dans un monde qui fait tout pour que vous soyez quelqu’un d’autre, implique le combat humain le plus dur qui soit et le fait que vous ne cesserez jamais de vous battre”.
Le plus haut combat est à mon sens celui que l’homme mène pour ouvrir son cœur et tenir dans sa fragilité enfin reconnue.
La pratique de la méditation nous y invite et nous y entraîne. Et c’est à partir de ce cœur tendre et ouvert que les combats extérieurs ont une chance d’être menés dignement.
Marine Manouvrier
Bruxelles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *