Tous les articles de

Entrées par Dominique SAUTHIER

Photographie de la frondaison d'un arbre à la fin de l'été.

La ronde des saisons

Nagori Dernièrement, j’ai lu un livre d’une auteur japonaise intitulé Nagori. Dans ce livre, Ryoko Sekiguchi parle d’une notion propre à la culture japonaise liée à la perception du temps, le nagori ; c’est un terme qui…
Photographie d'un paysage avec un fleuve

Méditer pour s’établir dans son existence

La plupart du temps, nous définissons ce que nous vivons par ce que nous faisons. Si nous parlons de notre journée, nous énumérons les différentes choses que nous avons accomplies, où nous sommes allés, qui nous avons rencontré, ce que nous avons dit, ce que nous avons décidé. On pense que s’établir dans son existence consiste à organiser sa vie, à planifier son avenir, à faire des projets. Plus on contrôle sa vie, plus on a le sentiment d’être établi dans son existence.
Photographie d'une corneille par Masahisa Fukase

Un bref instant de vie

Il y a environ deux semaines, je pars en voiture de chez moi. Je traverse le village puis prends la route qui mène vers Genève. Un trajet si connu que je roule distraitement, mon esprit est partagé entre la conduite, la radio et toutes sortes de préoccupations. Et pourtant, malgré mon enfermement total dans ce petit univers hermétiquement clos, quelque chose vient faire effraction et ouvrir une brèche.
Tableau de Paul Cézanne intitulé "Verre et pommes" peint entre 1879 et 1880.

Pratiquer comme Cézanne peint une pomme et retrouver notre place dans le monde

« Le grand effort de Cézanne a consisté à éloigner la pomme de lui, pour ainsi dire, afin de la laisser vivre sa vie propre. Ce n’est pas grand-chose en apparence ; pourtant c’est depuis plusieurs milliers d’années le premier vrai…
Photo de Dominique Sauthier enseignant aux Salons à Genève, dans le cadre de l'École occidentale de méditation fondée par Fabrice Midal

Goûter à la simplicité le temps d’un stage

Dans quelques semaines se tiendront deux stages de Pleine présence en Savoie. Ces stages sont dédiés à l’étude et à la pratique la méditation. Ce qui me réjouit particulièrement à la perspective du stage auquel je participerai, c’est que pendant 5 jours je vais quitter l’agitation et la dispersion que je ressens dans ma vie, éparpillée dans de multiples activités tout au long des journées.
Photographie d'une chaise de jardin sur un sol gravillonné parsemé de feuilles mortes

Vive la rentrée ?

La rentrée se précise, avec au sol les premières feuilles sèches et dans les magasins les montagnes de matériel scolaire présageant l’intention, cette année-ci, de bien travailler. Un sentiment mélangé me traverse, une sorte de lassitude devant la répétition de la même scène de la rentrée qui revient d’année en année. Qu’est-ce qui rend la chose si lassante ?

Travail au pré

Faucher aussi bien que pratiquer demande un petit peu d’entraînement. On croit qu’il suffit de faire bouger la faux d’un côté et de l’autre pour que l’herbe soit coupée, mais non, ça ne fait que la coucher. Comme pour la pratique, de la précision est nécessaire.
Photographie de primevères sortant d'un sol de sous-bois

S’ouvrir au printemps, s’ouvrir à la vie, un geste d’amour

 La joie du printemps qui arrive Le printemps est une saison que j’apprécie particulièrement. J’ai l’impression de sortir d’une longue nuit, comme si j’avais hiberné, et avec l’arrivée du printemps, c’est comme si la vie…
Photographie prise sous la frondaison d'un arbre filtrant les rayons du soleil

Au-delà de la grippe, la santé primordiale

S'accorder à la maladie Il y a quelques temps, j’ai été malade, rien de grave, un gros rhume, la toux, le virus que nous sommes beaucoup à avoir partagé. Comme je n’aime pas être malade, au début j’ai fait comme si ça allait passer…