Garage

Photo de voitures
Adolescent, j’ai fait un apprentissage dans un garage pour devenir mécanicien.
J’ai toujours apprécié « bricoler » et je voulais faire un travail pratique et concret, plonger mes mains dans le moteur, changer les pièces endommagées, trouver le problème et le réparer !
Voilà l’idée que j’avais en commençant à travailler à 14 ans…
Or j’ai très vite réalisé qu’avant de toucher un moteur, mon travail consisterait essentiellement à nettoyer les voitures, le garage, les outils etc.
Je passais la plupart de mes journées à passer l’aspirateur dans les voitures. C’était une tâche simple, parfois ennuyante et souvent, je trouvais le temps long.
Toutefois, à force de faire ce travail, jour après jour, je me souviens que je n’ai pas cessé de faire des découvertes…
Tout d’abord, j’avais remarqué que si je faisais vraiment attention à ce que je faisais, en étant présent à mes gestes, en faisant attention à ma manière de laver les vitres des voitures par exemple, plutôt que de le faire machinalement en espérant que la fin de journée arriverait rapidement, le temps passait plus vite !
Non seulement le temps semblait plus court, mais ce travail rébarbatif devenait un peu plus “intéressant”. En étant juste avec ce que je faisais, attentif à manière d’aspirer la saleté, cela changeait mon rapport au travail. J’explorais également toutes les différentes manières de nettoyer les vitres, de polir le tableau de bord, j’essayais de trouver comment bien le faire, avec soin et rapidité.
Aussi, j’avais découvert que si je faisais ce que je faisais avec cœur, en pensant aux personnes qui viendraient chercher leur voiture le soir et qui allaient sûrement être contentes de la retrouver toute propre, cela me donnait une joie supplémentaire à la tache et l’envie de m’appliquer davantage.
C’était des découvertes toutes simples mais je me souviens avoir trouvé cela vraiment génial. Au fil des mois un travail qui m’avait semblé au premier abord ennuyeux s’était transformé et était devenu un moyen de donner de ma personne…
Bien des années plus tard, en rencontrant la pratique de la méditation, j’ai été émerveillé de voir que mes découvertes en nettoyant des voitures sont profondément en rapport avec tout ce que nous découvrons sur le coussin et que même, la pratique est un chemin pour leur donner encore plus d’ampleur !
Je trouve toujours tellement merveilleux de voir comment la méditation n’est pas séparé de la vie de tous les jours, comment elle éclaire la vérité du travail et aide chacun à donner le meilleur de soi-même dans tout ce qu’il fait…
Guillaume Vianin
Neuchâtel
0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire