Panique à bord

Photo de deux oiseaux sombres dans un ciel gris lumineux
Voyage en avion. Je voyage en classe économique, ce qui implique beaucoup de monde dans peu d’espace. J’ai le nez dans le dossier du siège devant moi, et quand son occupant décide de baisser le dossier pour faire un petit somme, c’est la panique. Mon peu d’espace vital se rétrécit dangereusement et une vague de claustrophobie me submerge. Je sens l’angoisse monter, puis de la colère contre celui qui me pique mon air. La pratique de la méditation m’est alors d’un grand secours  pour voir ma panique au lieu de réagir agressivement. Quand nous méditons, nous apprenons à ne pas céder au premier mouvement d’irritation et je vois dans cette situation les fruits de l’entraînement. La méditation m’a permis de prendre entièrement la responsabilité de ma panique et d’éviter que quelqu’un d’autre en fasse les frais. Ainsi, chaque fois que nous prenons la responsabilité de nos peurs, de notre agressivité, nous contribuons à rendre notre monde un peu plus doux; la méditation, bien plus qu’un moyen pour devenir plus calme, est une voie pour instaurer la paix.

Dominique Sauthier

Genève

0 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *