Se familiariser avec son expérience

Photo de deux enfants vus de profil, en face l'un de l'autre, regardant chacun dans leur microscope
« L’important c’est que, quelle que puisse être la chose qu’on cherche à apprendre, il est nécessaire que ce soit par une expérience de première main : expérience personnelle et directe. » Chögyam Trungpa, Méditation et Action

La façon d’enseigner la méditation est différente de celle du savoir scolaire dont les enfants ont l’habitude. L’expérience est la base de l’apprentissage, même si l’acquisition de notions théoriques est indispensable. La pratique de la présence attentive éduque à l’observation des phénomènes, tels qu’ils se présentent, sans préjuger de ce que l’on va découvrir.
Par conséquent, il est capital que les enfants comprennent qu’en méditant ils vont s’exercer à réaliser une expérience d’un type particulier, et apprendre à la considérer avec confiance. Il est possible de le leur expliquer d’une façon ludique, adaptée à leurs capacités de compréhension.

Par exemple, je leur propose alors de faire ensemble une expérience.

Je leur montre un bouchon de liège que j’ai préparé. Je les interpelle : « Si je vous affirme que ce bouchon flotte dans l’eau, est-ce que vous me croyez ? »
Je leur propose alors de vérifier ensemble si c’est « vrai ».
Nous remplissons un verre d’eau, posons le bouchon à la surface : il flotte.
Nous pouvons donc constater par nous-mêmes qu’il est bien vrai qu’un bouchon flotte dans l’eau, car le phénomène s’est produit devant nous.
Le parallèle avec la démarche expérimentale de la méditation peut être fait : durant la pratique nous observons ce qui se passe, comme cela vient spontanément, sans savoir à l’avance ce qui va se montrer ni comment cela va se produire.

Extrait de l’ouvrage Méditer avec les enfants Livre de Poche

Clarisse Gardet
Paris

2 commentaires

Laisser un commentaire

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire